NAKAMI

L’ombre s’écrit en japonais 影. « KAGE » Ce que raconte littéralement cet idéogramme, c’est que quand un objet prend la lumière, une ombre apparaît pour lui faire face. 

 

Dans mes dessins il y a souvent des bonhommes noirs apparaissent. Ils sont à la fois moi-même et aussi des sortes de messagers. 

 

Cela me rappelle les KUROKO : dans le KABUKI ou le BUN-RAKU, vêtus de noir ils ont des rôles d’assistants ou de marionnettistes ; ils sont sur scène mais restent dans l’ombre. 

 

Normalement l’ombre et le KURUKO ne sont pas le centre de l’attention. Dans NAKAMI il s’agit pour une fois de faire face à cette ombre. Cette ombre dont je suis faite aussi, mais que je tais, par peur, par convenance, par habitudes ou par ignorance. Ces zones d’ombres qui se figent dans le creux de nos identités, à force… Ce sont ces creux que j’explore : NAKAMI désigne« ce qui est dedans, contenu », mais on peut aussi le traduire « je regarde dedans ».

 

Je regarde dedans et je plonge dans l’ombre, pour comprendre ce qui s’y passe, ce qui s’y est construit malgré moi. J’y plonge, j’y danse pour travailler la matière, re- construire… mais aussi détruire. Par exemple détruire ce que les représentations culturelles et sexuées m’ont ordonnées. 

 

Concrètement faire sur scène ce que mon corps n’a jamais voulu, ou plutôt, ce que je n’ai pas voulu pour lui ; mon corps de danseuse éduquée, mon corps de fille, de femme, de mère, de femme japonaise, de japonaise immigrée, … 

 

D’une certaine façon j’aimerais m’adonner au cauchemar, aller chercher ses racines. Jouer avec, les rejouer, les sur-jouer et les déjouer pour y puiser des forces nouvelles. Relier l’ombre et la lumière. 

 

Peut-être qu’à un détail près, ces cauchemars d’adultes civilisés peuvent redevenir mes rêves d’enfants sauvages.

1/6

NAKAMI

​Création 2020

​Conception et chorégraphie, interprétation : Ikue Nakagawa
Collaboration dramaturgie : Lorenzo De Angelis
Lumière : Octavio Mas
Regard extérieur :  Masako Hattori 
Collaboration construction : Nina De Angelis
Chanson : Moë Nakagawa De Angelis 

Coproduction : Charleroi Danse

Soutien : Trimukhi Platform, Japan Fondation New Delhi, Alliance française du Bengale, Workspace Brussels, Le Bamp, Fédération Wallonie-Bruxelles bourse de recherche, Lookin'out

© 2023 by Urban Artist. Proudly created with Wix.com